EDP Sciences Journals List
Free access
Issue Mater. Tech.
Volume 93, Number Hors Série, 2005
VIIe Forum de Biodétérioration des Matériaux
Page(s) s.27 - s.41
DOI http://dx.doi.org/10.1051/mattech:2006003
Published online 26 April 2006

Matériaux & Techniques 93, s.27-s.41 (2005)
DOI: 10.1051/mattech:2006003

Biofilms et altérations des matériaux : de l'analyse du phénomène aux stratégies de prévention

D. Haras

Université de Bretagne-Sud, Laboratoire de Biotechnologie et Chimie Marines EA3884, BP. 92116, 56321 Lorient, France


(Texte reçu le 23 février 2006 ; accepté le 23 février 2006 ; publié en ligne le 26 avril 2006)

Abstract - Biofilms and deteriorations of materials: From analysis of the phenomenon to prevention strategies.. The formation of a bacterial biofilm is a complex phenomenon involving the medium, the bacteria, and the colonized surfaces. It results from energetic interactions between the surfaces of the material and of the micro-organisms, and from their response to the adhesion and to the increase of their cellular density. The formation of an extracellular polymeric matrix is at the origin of the biofilm resistance to biocides and is involved in the acceleration of the biocorrosion by creating an anoxic zone in which anaerobic bacteria grow, and by trapping anodic breakdown products of metal surfaces. The prevention of biofouling and biocorrosion in marine environments can be ensured by antifouling coatings. Prohibition to use organostanic paintings in 2008 led to the development of self-polishing paints able to release biocides other than TBT. The evolution of these antifouling paints by taking into account the latest discoveries on cell-to-cell communication molecules and the use of new polymers is discussed.


Résumé - La formation d'un biofilm bactérien est un phénomène complexe impliquant le milieu, les bactéries et les surfaces colonisées. Il est la résultante des propriétés énergétiques entre les surfaces du matériau et des micro-organismes et de leur réponse à l'adhésion et à l'augmentation de leur densité cellulaire. La formation d'une matrice polymérique extra cellulaire est à l'origine de la résistance des biofilms aux biocides et est impliquée dans l'accélération des phénomènes de biocorrosion en créant une zone anoxique où des bactéries anaérobies se développent et en piégeant des produits de dégradation anodique des surfaces métalliques. La prévention du biofouling et de la biocorrosion en milieu marin peuvent être assurées par des revêtements antifouling. L'interdiction d'utiliser des peintures organostaniques a conduit au développement de peintures antifouling érodables libérant des biocides autres que le TBT. L'évolution de ces peintures en tenant compte des dernières découvertes sur les communications inter bactériennes et sur de nouveaux polymères constitutifs des peintures antifouling est discutée.


Key words: Steels -- biofilms -- bacteria -- antifouling

Mots clés : Aciers -- biofilms -- bactérie -- antifouling

Correspondence: D. Haras dominique.haras@univ-ubs.fr


© EDP Sciences 2005